Deux Vésigondins sont décédés des suites de l’infection par le coronavirus. Plusieurs autres sont actuellement atteints par la maladie. Nos pensées vont avant tout à leurs familles et à leurs proches.

Le préfet des Yvelines a publié hier un arrêté interdisant au public l’accès aux parcs, jardins et promenades jusqu’au 31 mars. Les mesures prises par le gouvernement sont nécessaires. Leur efficacité dépend de notre civisme. Que chacun fasse ce qu’il doit dans l’intérêt de tous et nous traverserons ce moment au moindre dommage.

A l’hôpital, les professionnels de santé dont je suis travaillent dans des conditions très difficiles et notamment très anxiogènes. La solidarité, le calme et le sens du service public y sont remarquables. Aidez-nous en respectant les consignes de confinement qui seules permettront de diminuer le nombre de patients graves qui arrivent dans les hôpitaux.

Au Vésinet, les bruits de circulation ne couvrent plus le chant des oiseaux. Redécouvrons ensemble qu’il est précieux de vivre dans une des villes les moins denses de la boucle de la Seine. Lorsque cette crise sanitaire sera derrière nous, il faudra se souvenir combien il est important de préserver ce cadre de vie privilégié.

En tant qu’élu et en tant que praticien hospitalier, je suis bien évidemment à la disposition de tous.