MAÎTRISER NOTRE AVENIR EN RESTANT FIDÈLE À LA VILLE PARC

Notre ville est unique. Dès l’origine, elle a été pensée comme une ville parc. En choisissant d’habiter au Vésinet, nous sommes dépositaires d’un patrimoine que nous souhaitons préserver et embellir pour le transmettre aux générations futures.

En plus de cet environnement paysager d’exception, les fondateurs du Vésinet avaient doté notre ville de nombreux atouts :

  • un commerce dynamique,
  • des infrastructures modernes,
  • une harmonie globale unissant les différents quartiers.

Depuis plusieurs décennies, les municipalités successives se sont éloignées de l’intention initiale. De plus, des contraintes fortes se sont progressivement imposées :

  • l’augmentation de la population et l’urbanisation des communes voisines,
  • les exigences de l’Etat en matière de construction,
  • le nombre de voitures et de camions en transit.

Il est grand temps de reprendre la maîtrise de notre avenir. Ensemble, nous écrirons une nouvelle page du Vésinet en restant fidèles à son identité.

CARTON ROUGE         

Depuis 30 ans, Le Vésinet a pris un retard considérable dans l’entretien de ses voiries, de son patrimoine bâti et de ses espaces verts.

La politique suivie depuis 7 ans, visant à densifier les secteurs du centre, de République et de Princesse, fracture l’unité de notre ville sans permettre de répondre aux exigences de l’Etat en matière de construction de logements sociaux.

Le projet de résidence étudiante à proximité de la gare du centre, va durablement défigurer cette entrée de ville.

Au cours du dernier mandat, la Ville a perdu la maîtrise foncière du terrain du collège pour un euro symbolique. Trente-sept logements municipaux ont été bradés au tiers de leur valeur. Aucune rénovation significative de notre patrimoine ou construction de nouveaux équipements municipaux n’a été réalisée.

ACCOMPAGNER L’OUVERTURE DU PARC PRINCESSE

Les aménagements et les constructions des logements du parc Princesse seront achevés avant la fin du mandat. Il faudra :

  • augmenter le nombre de places de stationnement (les 99 places de parking prévues sont insuffisantes pour une maison médicale, une crèche, un gymnase et 458 nouveaux logements)
  • revoir les moyens de transports vers la gare, le centre-ville et les autres quartiers
  • favoriser la vie de quartier en créant un marché et des animations commerciales sur l’esplanade prévue
  • adapter les services à la population en fonction de l’évolution du nombre d’habitants dans le quartier

PRÉSERVER LA VILLE PARC

“Limiter la hauteur des constructions pour ne pas renouveler les erreurs du passé”

Notre ville ne dispose pas d’une réserve foncière permettant de répondre aux exigences de l’État. La prochaine mandature devra assumer cette difficulté et trouver un compromis entre ces exigences et la préservation de notre ville parc qui est et restera notre objectif majeur. Dans ce but, nous utiliserons tous les moyens à notre disposition pour rester maître de l’évolution de l’urbanisme du Vésinet : adapter les règles d’urbanisme, étudier et utiliser les recours utiles contre l’État, sélectionner les emprises et les catégories de logements à construire.

SOIGNER LES ENTRÉES DE VILLE         

Les entrées de ville ont été négligées depuis trop longtemps. En particulier, la place de la République (rond-point du Pecq), la place de la gare du centre et la place des Charmettes nécessitent une remise à niveau digne de notre ville-parc.

Ces agencements devront être réalisés avec la cohérence de vision et d’esthétisme qui guidera les aménagements du centre-ville. Cela participera à l’harmonie globale unissant les différents quartiers.

ANTICIPER LES BESOINS SUR LE QUARTIER RÉPUBLIQUE

« L’aménagement du quartier République est un enjeu majeur »

La municipalité a la maîtrise foncière d’un emplacement (dit îlot Pasteur) sur lequel se trouve notamment les écoles Pasteur et Cygnes, la crèche des Moineaux et le conservatoire. Toutes ces structures sont vétustes et peu fonctionnelles. Leur réhabilitation coûtera plus cher que leur reconstruction.

Le réaménagement complet de cet îlot doit précéder la construction de logements : un nouveau conservatoire doté d’un auditorium, une structure d’accueil des tout-petits regroupant notamment les deux crèches du quartier, un établissement pour

personnes âgées dépendantes permettront de répondre aux besoins du quartier et de la ville ainsi qu’aux exigences de l’Etat acceptées par la mandature précédente.

Par ailleurs, la place du Marché doit redevenir un lieu de vie, végétalisé, respectueux des piétons et des cyclistes.

CHARMETTES – MERLETTES         

L’entrée dans la ville par la route de Montesson doit être entièrement repensée en cohérence avec les aménagements prévus pour le centre-ville. La place sera rénovée :

  • végétalisation
  • amélioration des cheminements piétons et cyclistes
  • renouvellement du mobilier urbain
  • création de stationnements vélos
  • création d’une zone 30

Dans le cadre du nouveau règlement local de publicité, nous limiterons le nombre et la taille des panneaux publicitaires. Nous interdirons les panneaux lumineux.

Le Wood-Cottage a été légué à la ville pour permettre le rayonnement du Vésinet et de son Histoire. Il est temps d’honorer cet engagement.

RÉINTRODUIRE L’IDENTITÉ DE LA VILLE PARC EN CENTRE-VILLE         

Le dernier aménagement du centre-ville (dans les années 60) a facilité les accès aux commerces et à la gare RER en voiture. Comme tous les projets de cette époque, l’ergonomie des déplacements des personnes à mobilité réduite (PMR), des familles avec poussettes d’enfants, et la circulation des vélos n’ont pas été prises en compte. Comme tous les projets de cette époque, la végétalisation de l’espace public en zone urbaine a été négligée. Quelques aménagements de mise en accessibilité ont été réalisés devant les passages piétons, mais ceux-ci sont insuffisants et la circulation des personnes fragiles reste compliquée.

Aménagement d’un bel espace urbain

Nous créerons une unité esthétique des places et des rues commerçantes du centre- ville :

  • introduction de végétaux sur l’espace public
  • utilisation de matériaux créant une harmonie sur toute la ville

Nous améliorerons les déplacements des piétons et des cyclistes

  • modification des cheminements piétons
  • mise à niveau des voiries et des trottoirs
  • piétonisation des abords du manège
  • organisation de la circulation et du stationnement des cyclistes

Nous maintiendrons un nombre équivalent de places de stationnement en centre-ville :

  • conservation des places de stationnement handicapé
  • conservation des places de livraison
  • création de places réservées aux familles avec jeunes enfants
  • création de places de stationnement courte durée gratuite
  • extension de l’offre de stationnement souterrain
  • augmentation du nombre de places pour les 2 roues motorisés

Nous mettrons en place un système intelligent permettant d’orienter les automobilistes vers les places libres.

PLACE DU MARCHÉ – ENTRETIEN AVEC FRANÇOIS BONNIN         

« Notre projet pour le centre-ville va bien au-delà de la place du Marché »

Quel projet avez-vous pour la place du marché ?

La place du marché est un élément essentiel du centre-ville mais ce n’est qu’une partie de celui-ci. Son aménagement doit contribuer au développement économique de l’ensemble du centre-ville. Notre projet va bien au-delà de cette seule place. La place de l’Eglise, la rue Foch, la place de la gare doivent aussi participer à un nouvel élan.

Beaucoup de Vésigondins disent que cette place est délabrée, qu’elle est froide et sans âme. Que ferez-vous pour y remédier ?

Cette place doit ressembler à notre ville ! Nous devons la végétaliser et en faire un lieu de vie ! En respectant l’histoire de notre ville et l’esprit d’une ville-parc, il est possible d’envisager au sud de la place une belle structure d’emprise au sol et de hauteur raisonnables, abritant des commerces et des locaux associatifs. Il faut ramener de la vie en centre-ville ! La MJC et le Centre d’accueil et d’information du Vésinet (CIAV) seront installés à cet endroit. Un espace dédié à la culture, et au livre en particulier, sera un vecteur de dynamisme majeur. J’en suis convaincu. Le Vésinet doit mettre à profit ses points forts !

Que ferez-vous de l’espace situé sous la partie nord de la place ?

Un espace de 2400 m² est vacant depuis plus de 10 ans. Le

« sarcophage » ! Cet espace peut être facilement accessible, sécurisé et surveillé. En créant des puits de lumière et en revoyant les accès, nous rendrons cet espace à sa destination initiale : la jeunesse !

Cet espace sera dédié à la jeunesse ?

Les jeunes et notamment les adolescents ont été oubliés lors des dernières mandatures. Oui, nous créerons un espace jeunesse ! Avec notamment un espace de travail partagé qui est une attente forte des jeunes de notre époque. Des salles équipées des connexions et de mobilier adaptés au travail moderne, un espace à orientation détente, des salles de fitness et des salles où jouer de la musique. Au-dessous de cet espace, il y aura naturellement une extension du parking. En surface, un lieu de vie accueillant pour tous !

En quoi votre projet est-il meilleur que ceux proposés par vos adversaires ?

Il est cohérent, ambitieux, réaliste et raisonnable. C’est le fruit d’un vrai travail de groupe qui reflète l’attente clairement exprimé par les Vésigondins. Il sera réalisé à coût maîtrisé.

Pour la place du marché, on voit fleurir des projets fourre- tout, sans âme. Des projets de bric et de broc qui ne s’intègrent pas dans une vision globale de la ville ni parfois même du centre-ville. Ne répétons pas les erreurs du passé ! Le redémarrage économique du centre-ville profitera à tous. C’est ce qui doit nous guider.

Tract Urbanisme – Patrimoime – Vie Economique – Finances

Programme